CREATION - DENOMINATION - RECONNAISSANCE

« L’art martial monégasque « Paijeda » ( initialement Muneguda) que j’ai créé, est composé dans sa dénomination de « Paije», signifiant « Paix » en monégasque, et des initiales de « Défense Art ». J'ai souhaité que l'acte de naissance soit le 11 juin 2020, date à laquelle S.A.S. Le Prince Albert II a été informé de la nature de ce nouveau projet.

J’ai souhaité marquer ma reconnaissance à mon pays, à sa langue. La Principauté de Monaco, pour moi un écrin déterminant qui m’a permis au fil des ans de progresser dans les arts martiaux qui me passionnent tant par leur technicité et leurs multiples atouts que pour les valeurs éthiques et humanistes qu’ils promeuvent. » déclare Claude Pouget

 photos muneguda monaco claude pouget 006

DEFINITION DU PAIJEDA, ART MARTIAL MONEGASQUE POUR TOUTES ET TOUS DES 3 ANS

« Le Paijeda peut être pratiqué en tant que :

  • Art de défense, 

    éducativement (pour les plus jeunes), en tant qu’art de vivre, de bien être, en loisir ou professionnellement, permettant, dans un cadre éthique (tel, le respect de la légitime défense), de faire face à différents types de menaces ou d’agressions, de soi-même ou d’autrui, en utilisant des techniques simples, pragmatiques, rapides et efficaces, de défense, adaptées aux caractéristiques des différents publics de pratiquants.
  • Sport de combat, 

    en compétition, régi par une règlementation sportive, sécurisée et éthique, en cours d’élaboration, conforme aux standards du mouvement sportif officiel, en utilisant des techniques sélectionnées lors d’épreuves spécifiques (techniques, combats ou assauts).

Ces deux approches : art de défense loisir ou, pour ceux qui le souhaitent, sport de combat, permettront dans leur domaine respectif : la fortification du mental, l’éveil aux stratégies, l’apprentissage et l’usage de techniques, l’entretien physique, le tout en étant adaptés aux caractéristiques des différents publics de pratiquants.

Le Paijeda apporte à toutes et à tous des bienfaits d’un point de vue physique, psychique et social.»

 

ART DE SYNTHESE D'UNE VINGTAINE DE DISCIPLINES

« Le Paijeda, art de synthèse, puise son essence, dans mon expertise ou expérience :

D’une part, de près d’un demi-siècle de ma pratique ou de mon enseignement d’arts martiaux, étant titulaire de : 

  • six titres d’expert,
  • d’une quinzaine de ceintures noires,
  • dix diplômes d’Etat,

ayant été formé à Monaco et internationalement, certifié dans près d’une vingtaine de disciplines et ayant pratiqué, pour plusieurs d’entre elles, en tant que compétiteur (combat ou techniques).

Ainsi, suivant l’adaptation aux différents publics de pratiquants. on retrouvera des inspirations pouvant être issues de disciplines telles que le le Kickboxing, la Self-Défense Krav-Maga, le Karaté, le K1-Rules, le Full-contact, le Kickboxing Défense, le Contact Défense, la Boxe anglaise, le Muaythaï, la Boxe, le Sambo, la Défense Personnelle, le Wushu, le Penchak Silat, la Lutte, le Mixed Martial Arts, le Judo Jujitsu, le Jiu Jitsu Brésilien, le Kyusho et le Grappling.

D’autre part, d’une trentaine d’années d’exercice de mes fonctions d’officier de police dans les services actifs de la police d’Etat de Monaco ayant été notamment responsable de l’unité d’élite d’intervention en charge de la protection de hautes personnalités (équivalent du R.A.I.D.), chef de groupe d’officier-inspecteur d’intervention et d’enquête à la police judiciaire ou formateur en Self-Défense ou juridique (légitime défense).»

 

APPROCHE INDIVIDUALISEE

« La pratique du Paijeda s’effectue dans le cadre d’une approche pédagogique et d’un environnement adaptés au rythme et spécificités de chacun. Différentes catégories de Paijedals (pratiquants de Paijeda) pourront y trouver une synthèse spécifique, autour de la thématique de la Défense Personnelle, mais adaptée et différenciée à leur égard car liée : d’une part, aux caractéristiques d’âge du public mixte qu’elle représente (enfants, ados, adultes, séniors…), au niveau de pratique ou, d’autre part, à certains objectifs prioritaires spécifiques : loisir, compétition, bien-être, etc.

Ainsi, différentes catégories d’âges ont été créées pour coller à ces idées : le paijeda baby (3-5 ans), l’éducatif enfants (6-10 ans), l’éducatif adolescents (11-14 ans) ou le paijeda adultes/ados dès 15 ans.

muneguda monaco enfants 4 muneguda monaco enfants 5

Pour les personnes souhaitant s’orienter sur une pratique plus ciblée et différemment de la Self-Défense spécifique, ils auront plusieurs options : le PAIJEDA KICK/THAI BOXING, le PAIJEDA LOISIR ou le PAIJEDA BIEN ETRE, notamment.

Des approches différentes mais aux vertus similaires.»

 

CODE MORAL, VALEURS SOCIALES ET ETHIQUES 

« Le code moral du Paijeda atteste de valeurs, partagées par de nombreux arts martiaux, dont le respect est la condition première de sa pratique. Celles-ci sont : la Bienveillance, le Respect, le Courage, la Sincérité, l’Honneur, la Modestie, le Contrôle de soi, la Politesse.

Le Paijeda promeut, auprès de tous ses pratiquants, des valeurs éthiques, telle la légitime défense, ou, pour les plus jeunes, éducatives.

  • Salut éthique

    Le salut qui s'effectue la main droite, positionnée sur le coeur, et dont le bras s'ouvre ensuite circulairement évoquant l’action et l’intention d’ouvrir son coeur à l'autre.

    muneguda monaco enfants 6


    En Paijeda aussi tout commence et tout finit par le salut !

  • Logo symbolique

    Le logo du « PAIJEDA » est composé d'un bouclier symbolisant la défense, au sein duquel est positionné le dessin artistique d’une colombe symbole de paix.

    m logo


Il est ouvert à l’international et encourage la tolérance et le respect via les différents arts martiaux ou sports de combats de différentes cultures qui ont inspiré sa création.»

 

ANCRAGE MONEGASQUE

« Le Paijeda met au cœur de sa pratique pratique la culture monégasque.

  • La langue monégasque à l’honneur

    Le Paijeda, intègre, en partie, dans le vocabulaire de sa pratique, une sélection d’une centaine de mots en langue monégasque, à l’image de nombreux arts martiaux notamment asiatiques, qui seront employés lors des différents enseignements, et ce permettant à notre discipline d’être également un vecteur en faveur de la connaissance de la culture de la Principauté de Monaco. 

    On retrouvera ainsi dans ces termes tout ce qui touche au salut et aux formules de politesse mais aussi aux termes consacrés, comme « en garde » (Ün gàrdia), « action » (daghe) ou encore « saluez » (salütè ou salütè-ve).

         MUNEGASCU  FRANCAIS
    Ecouter  Salütè / Salütè-ve Saluez
    Ecouter Ün gàrdia En garde
    Ecouter Daghe Action


    Ce lexique a été élaboré avec la bienveillante contribution de Madame Karyn ARDISSONE SALOPEK et Monsieur Stéphane MAGGI, Professeur de monégasque. (ci-dessus 3 exemples - pour voir le vocabulaire visitez la page de culture monegasque ).

  • Défense des Valeurs sociales et éthiques chères à la Principauté

    Il est à noter que le Paijeda encourage ses pratiquants, tout particulièrement les plus jeunes, à soutenir, par leur action, des thèmes chers à la Principauté : l’entraide, l’humanitaire et le développement durable.

    Il soutiendra ces thématiques à l’image de l’Académie Internationale d’Arts Martiaux de Monaco, co-fondatrice de la Fédération de Paijeda, art martial monégasque, ayant soutenu notamment des actions de terrain de Peace and Sport ou d’Amitié sans frontières.

  • Rouge : première couleur de ceinture portée par les apprentis paijedal.
    Le premier grade en Paijeda sera de couleur rouge. Les grades ultérieurs se marqueront par un changement de couleur de ceinture (ou blason).

  • La tenue vestimentaire rouge et blanche du Paijeda
    Les paijedals portent le T-shirt rouge et blanc, de quoi marquer un peu plus l’appartenance du Paijeda à la Principauté.» déclare Claude Pouget.

 

 photos muneguda monaco claude pouget 008 tshirt paijeda 

 

 

Pratiquez à l'Académie Internationale d'Arts Martiaux de Monaco

Boite Postale n° 140 - 98 003 Monaco Cedex.
Entrainements collectifs et Bureau  : 7, avenue des Castelans 98000 Monaco – Principauté de Monaco

Claude Pouget : +33 (0)6 07 93 31 36